Où est l’été ? En Côte-d’Or, Provence, au Rayol Canadel, au Cambodge. Et à Calais…

Poster un commentaire

juillet 10, 2017 par Parallèles Potentiels

Tant de belles surprises dans l’édition estivale de « Où ? Magazine ». Cinq sont de ma plume voyageuse :

Les 80 ans de la Route des 32 Grands Crus de Bourgogne.

la Côte d’Or en regroupe 30. Ses vignes et leurs histoires de famille sont aussi mises en lumière cet été par le film de Cédric Klapish

« Ce qui nous lie »

sorti le 14 juin.

S’il n’a pas vécu en Bourgogne, son père l’emmenait goûter chez des vignerons, il s’en souvient très bien !

La Provence en Tesla

ne joue pas les arlésiennes

D’abord le Sud Luberon, labelle,Lourmarin,puis Arles. Qui se pare d’une Fondation Luma, signée par l’omniprésent Frank Gehry.

La ville antique est aussi celle des Rencontres photographiques estivales crées par Lucien Clergue :

40 expositions témoignent de la vivacité du présent dans autant de lieux singuliers, comme le Parc des Ateliers. On continue en Tesla vers Aix, Marseille via quelques adresses étoilées.

Mon article est ici :

https://christopheriedel.wordpress.com/2017/07/18/provence-en-tesla-arles-aix-marseille-et-art-a-vivre/

Adieu Tesla, bonjour le transpire en commun. En train vers Hyères. Puis en bus, on longe la mer vers…

Le Bailli de Suffren

Un hôtel pieds dans l’eau cristalline (photo) dans la petite sation balnéaire inconnue et tenant à le rester :

Le Rayol-Canadel (entre Cavalaire et Caladaire.

Jacques Chirac y venait du Fort Brégançon manger la bouillabaisse chez Dédé, au Maurin des Maures. Carla Bruni(e) le tutoie : elle vient en voisine

Beauté et discrétion assurée à 25 km des peopleries de Saint-Trop…

Les Hauts-De France : Calais est belle aussi

Oui, c’est le nouveau nom de la région Nord-Pas-de-Calais

Un cheminement architectural gourmand et nature entre Lille, Roubaix, Dunkerque et Calais, si polémique malgré elle.

Où l’on verra jusqu’au 31 décembre une belle exposition d’Hubert de Givenchy à la Cité de la Dentelle et de la Mode, temoignant du temps ou Calais faisait dans la dentelle.

En cerise asiatique sur le gâteau, le Cambodge

De Phnom Penh à Siem Reap. En passant par Kep et un hôtel familial Secret Retreats. Une retraite secrète comme on les aime : le Samanea (tamarinier, en cambodgien).

Comme on les aime ? C’est-à-dire plein de raffinement, de luxe non-formaté… et de vécu : les années noires des Khmers Rouges sont passées par là.

Herry, proprietaire du Samanea, a vécu cela. Il me montre les traces des impacts sur les murs de l’ancien salon des propriétaires, fusillés par les Rouges. Aujourd’hui, c est la Réception. Une,architecture remarquable, fifties. Superbe.

On est Kep, une station balnéaire jadis royale (c’était le Saint-Trop local, le roi, tout ça). Pas loin des plantations du Poivre IGP de Kampot, réintroduit après les années noires, labellisé depuis.

Cultivé aussi par des français sur 22 hectares à La Plantation. On le déguste vert, doux, sur le crabe aux pinces bleues de Kep, vendu à la,criée,au port….

Il est très prisé par les Chefs…

Donnez du piment à votre été en allant lire tout ca. Suffit de telecharger…

www.ou-magazine.com

Ou pas…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Enter your email to follow that flow/Pour suivre ce blog

Rejoignez 2 081 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :