Jakarta, intérieur nuit, hôtel Dharmawangsa

Poster un commentaire

mai 1, 2016 par Parallèles Potentiels

Dans la nuit
Un somme est nié
À Djakarta,

en moi :
Classique décalage horaire
Des nuits d’arrivée en Asie

Je suis pourtant bien loti
Dans ma chambre de l’hôtel
The Dharmawangsa *****, l’un des meilleurs de Jakarta
Un décor colonial digne d’un paquebot hollandais

tel qu’il en naviguait du temps de  la Cunhard ou la White Line des années trente…

Un fort bon Relais pour séminaire ou réunion…
Ce navire hôtelier
N’est pas très loin de Batavia
L’ancien quartier batave : Le centre histrorique, le Vieux Jakarta
Une survivance de bâti néerlandais qui a de l’allure
Quelques maisons comme à Amsterdam le long d’un canal…

charriant hélas des eaux noires.

Une très belle place, où un petit musée du passé colonial vous y replonge, vant d’aller boire un coup au Café Batavia, qui offre dans ses beaux murs de maison administrative une fabuleuse collection de photographies d’art.

Noir et blanc vintage, couleur pop, arty, trash, tout y passe ! De très belles signatures, de Henri Cartier-Bresson à Andy Warhol (ses polaroïds) et tant d’autres. Aux toilettes, elles deviennent amusantes, rien de graveleux, juste du drôle…

Retour à l’hôtel après un tour dans le jardin de nuit, tandis que les oiseaux,
Vers 4 heures et des nèfles
déjà cassent
Mon esperance
De boa constructor d’une nuit réparatrice…

img_20160502_045914.jpg

Le jasmin en pied de lampe m’embaume la tête. En fond, ce dessin encadré renvoie à l’univers colonial hollandais. Quand je sors sur la balcon, la nuit chaude rompt le doux sortilège d’une chambre bonbonnière de l’hôtel The Dharmawangsa

L’espoir de me construire
Comme si j’avais dormi d’un trait, comme
poussent les tours des mégapoles
Surgissant de partout,
Sans crier gare !

Je prends dans ma paume
De ce jasmin frais en pied de lampe
Il alterne dans cet hôtel avec la citronnelle dans des couloirs et salles
Et la cannelle au restaurant qui sert un choix vraiment délicat
De mets indonésiens puissants,
Et une ronde de desserts, inconnus langoureux et surprenants

Ici, le chef est fidélisé
On en change pas tous les 3 ans…
Ah oui ! Le buffet du petit déjeuner
est digne du
Petit Palais
à plafond haut
où il est servi :
Somptueux

Cela console
De l’insomnie, ça !
Et ca ira mieux dans 3 nuits…

En plus de la petite magie
Flottant dans la chambre,
Dans la bande son tropicale
Voyageuse
Qu’on entend du balcon

Dans ce quartier résidentiel
Avec la résidence du vice-président indonésien en face de la rue
C’est dire a quel point on y est bien tranquille…

Jugez :

 

========================

Dehors

Dans la ville tentaculaire, mégapole mega people
Forcément, tout n’est pas que beau…

Mais celui là,

The Dharmawangsa, vaisseau hôtelier hollandais,

s’il s’envolait
Vers la baie des Mille iles *
Ou je pars dans 2 heures
En bateau
Vers l’île de Putri..

Ça ferait des dégâts
Dans la lumière du couchant
Servie ailleurs dans la ville
Sur ces 4 tours, comme des cheminėes

image
Au-dessus de ce centre commercial
En forme de paquebot
donnant sur le début de la baie de Djakarta

On y prend un pot en terrasse
Après un tour dans une mangrove
Qui doit être dépolluée dans les années à venir… On a aussi vu la Marina chic à côté pour faire bon poids

Vaste chantier, la dépollution de la Marina !
En tout cas
Il y a des chimères
Comme des endroits
Dont il est bon de s’éprendre !
Deux-trois nuits dans cet hôtel
En font partie…

THE DHARMAWANGSA JAKARTA Jalan Brawijaya Raya No. 26, Kebayoran Baru, Jakarta 12160, Indonesia – Tel: 00 (62-21) 7258181 –reservation@the-dharmawangsa.com

A 4h27,
Dans la chambre
tandis que muezzin commence,
Les grenouilles
au jardin dehors
Balbutient encore

Sur la chaleur nocturne
Je ne dirais rien
Je sors la prendre
Sur le balcon
Avant d’m’ en lasser,
Revenir en clim

Laser fretillant
Dans la ralentie
Du petit matin

Gimme a
Tausand islands!

Donnez nous encore
Tous les gimmicks du voyAge
Autant de prétextes
À textes
À construire

J’écoute 91.20
Musique de nuit indonésienne
De qualité
Des ultrasons dun coup saturent
la fin de
La prière rituelle se chantant au micro
Du minaret, pas loin,
Pas trop près.

Bizarre ?
Ah, en fait c’est mon enceinte
Qui
défaille,
un faux contact, quoi…

image

Faux contact, larsen
Mal aux oreilles, j’éteins la radio. Pourtant, 91.20 la nuit, c’était enfin une musique indonésienne, doux chant agréable; après avoir du chasser les rengaines américaines habituelles sur les autres stations de la bande FM.

On s’en remet avec les mets délicats de l’excellent cuisinier, dont voici un aperçu…

Dharmawanga Ramadan Food

Bilan de la nuit : 250 000 000 d’Indonésiens. Et moi, seul en chambre ?Rien qu’un rêve nocturne dans un décor décemment enchanteur

Un thé à la bergamote à 5 heures pour réveiller la bête, avec les doux croustillants biscuits pistaches et coco de la coupe servie la veille…

Les chambres sont charmantes, les suites sont très bien, la Présidentielle et ses 450 Mètres 2 est un must trop grand (vouée aux réceptions, on s’en doute) qu’occupèrent par exemple Christine Lagarde ou John Kerry, du Ministère des Affaires Etrangères…

* Les îles Seribu, en indonésien Kepulauan Seribu, c’est-à-dire « les Mille îles », sont une chaîne d’îles située à 45 km au nord de la capitale de l’Indonésie… On est allé à celle de Putri, qui s’avère un petit paradis finissant en langue de sable avec plongée aisée au tuba, juste à 20 mètres du bord dans d’honorables plateaux coralliens. Certains très beaux, d’autres un peu gommés par le temps ou le tsunami.

On finit avec la Wiki histoire de la ville surnommée « The Big Durian  »

Jakarta [dʒa’karta] ou Djakarta est la capitale de l’Indonésie. Elle constitue une subdivision de 1er niveau de même rang que les provinces sous le nom de territoire spécial de la capitale Jakarta, en indonésien Daerah Khusus Ibukota Jakarta. Elle est familièrement surnommée « The Big Durian »2.

Située à l’extrémité nord-ouest de l’île de Java, elle est traversée par le fleuve Ciliwung qui se jette dans la baie de Jakarta. Centre important des royaumes hindou-bouddhiques deSunda puis de Pajajaran sous le nom de Kalapa, elle devient Jayakarta en 1527 après sa conquête par le sultanat de Banten. Les Néerlandais la rebaptisent Batavia en 1619 et en font la capitale de facto des Indes orientales néerlandaises. Le 17 août 1945, Soekarno et Mohammad Hatta proclament l’indépendance de l’Indonésie, la ville reprend alors le nom de Jakarta – qui à l’époque coloniale était resté dans la toponymie, comme l’indique le nom d’une route, Jacatraweg, « route de Jacatra » – et devient la capitale à la fin de la guerre d’indépendance en 1949.

Aujourd’hui, Jakarta est une ville mondialela ville intra muros couvre une superficie de 664 km2 pour une population de 9 756 944 habitants en 2012 tandis que le Grand Jakarta, appelé Jabodetabek, dépassait les 28 millions d’habitants en 2010, ce qui en fait la deuxième métropole la plus peuplée du monde juste derrière Tokyo. Rayonnant sur toute l’Asie du Sud-Est, c’est à Jakarta que se trouve l’Indonesia Stock Exchange ainsi que le secrétariat général de l’association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN). Le port de Tanjung Priok et l’aéroport international Soekarno-Hatta, troisième aéroport d’Asie, complètent la connexion de la métropole aux grands réseaux mondiaux.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Enter your email to follow that flow/Pour suivre ce blog

Rejoignez 2 078 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :