Icônes urbaines, C215, Douce France

Poster un commentaire

décembre 27, 2014 par Parallèles Potentiels

image
Django Reinhardt  en haut
Marcel Duchamp en bas…
En allusion à son urinoir
le tout en Readymade
municipal
en gel de cuvette
bleu-vert canard
en bas…

Drôle de duo… Vu hier à la mairie du XIII, expo Douce France (jusqu’au 28 janvier) : 80 pochoirs-toiles puisant dans la mémoire collective.
Le tout signé C215, aka Christian Guemy, artiste de rue autodidacte depuis 2006.
Et valeur à la hausse, comme tout le streetArt, de Bansky à JR, en phase de déification iconographique avancée, sur fond de bonne conscience citoyenne urbaine participative.
Cela suscite des gourmandises visuelles, des surprises de coin de rue au passant, cela ressuscite des zones péri urbaines de steppe désolée.
Cela fait des édiles satisfaits comme celui du treizième, le Maire, qui aime vraiment bien le StArt, via la galerie Itinerance associée à la « Tour XIII ».
Et des artistes étoiles, funambules de l’art mural urbain, comme jadis leurs précurseurs en art pariétal des cavernes…
Ce n’est que cela, ce n’est déjà pas si mal…
pas mal pour du
municipal.
2014-12-26 15.49.13

2014-12-26 16.27.31

2014-12-26 16.28.32

2014-12-26 16.31.29

2014-12-26 16.41.00

Dans un entretien, C215 explique que cette exposition est « une réponse sarcastique à ceux qui se posent la question de ce qu’est l’identité nationale. Le principe fallacieux de ce concept, c’est qu’il procède toujours d’un principe d’exclusion. La France est faite de contrastes, de paradoxes, d’oppositions, de plusieurs vagues d’immigration, c’est une identité complexe. C’est aussi Pierre Laval et le maréchal Pétain. Bien sûr, je ne suis pas là pour résoudre les problèmes d’identité de ce pays, ce livre et l’exposition, c’est seulement un projet qui est supposé faire réfléchir, faire réagir, divertir, provoquer un petit peu… C’est aussi une bouffonnerie »

« Douce France », mairie du XIIIe arrondissement, Paris, jusqu’au 28janvier. Entrée gratuite.
Catalogue, 136 pages, 25 euros, édité par Critères Editions.

Ps : J’adore cette fresque féline sur un pignon d’immeuble à Nationale,
visible depuis peu de chez ma ma mère
et du métro aérien,
vite fait.
C215-sur-les-murs-de-Paris

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Enter your email to follow that flow/Pour suivre ce blog

Rejoignez 2 081 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :