Rio Grande Do Sul, autre Brésil, racines croisées

Poster un commentaire

octobre 11, 2014 par Parallèles Potentiels

Cet autre brésil là, frontalier de l’Argentine, je le recommande froidement et chaudement. il m’a valu cet article paru à l’automne dans ce magazine, dont je suis particulièrement fier. Primat de l’image dans la mise en page, bien sûr. Que cela est bon quand on aime et prit ces images. Au fil desquelles il vous fut donné de voyager en avril dernier dns le Rio Grande do sul brésilien, entre route des origines italienne, allemande, dans la Serra Gaucha. J’ai vu, senti chacun des endroits illustrés ici. Cela me permit aussi de me fondre dans ma propre gaucherie originelle de métis germano-portugais françisé. Car je pus parler mes 4 langues, en retrouvant des racines croisant celles des immigrants. Venus ici.
– Pour cultiver du vin à l’italienne sur le versant italien, à Bento Gonçalves (leur itinéraire est reconstitué avec un petit train antique à vapeur, le Maria Fumaça).
– Pour recréer à 800 mètres de hauteur un incroyable décor alpino-bavarois à Gramado, Canela, Nova Hamburg…

Plongez dans l’article, porte d’entrée narrative (à prolonger dans mes autres billets parus sur le même amour brésilien) teintée d’anti-exotisme.
Another Bresil Riedel Singularity 2_Page_1

Another Bresil Riedel Singularity 2_Page_2

Another Bresil Riedel Singularity 2_Page_3

Another Bresil Riedel Singularity 2_Page_4

Quelques points, contrepoints
de ce bref vécu commun
feront le plus
grand bien
même si, même si
il faudrait des semaines,
des mois d »idéal ressenti
et de mauvaises surprises
il faudrait creuser
jusqu’en Argentine et Uruguay
bien plus de regards
de propos échangés avec
les habitants des maisons en bois
en bord de route
pour faire plus qu’effleurer
plus que des images bien léchées
Mais léopque est hâtive
et le voyage fugace
saus à se mettre
en danger
d’ailleurs
prolongé
ce qui ne manque pas de charme…
sur le papier.
Le réelle, lui étant cruel
à qui s’exporte sans
monnaie d’échange durable.

2014-05-24 10.48.25

2014-05-24 10.48.43

2014-05-24 11.25.11

2014-05-24 11.25.48

2014-05-24 12.37.59

2014-05-24 12.38.07

2014-05-24 12.38.23

2014-05-24 12.42.47

2014-05-24 13.23.31

2014-05-24 13.23.48

2014-05-24 13.27.00
Ci-dessous-dessus
pas si loin de + L’infini
Quelques points, contrepoints jpg
de ce bref vécu commun
feront le plus
grand bien
même si, même si…
ineffable n’est diçible
l’inné fane ici

d’ailleurs
2014-05-29 13.21.42

2014-05-29 14.57.57

2014-05-29 14.58.40

2014-05-29 15.00.52

2014-05-29 15.38.16

2014-05-29 16.26.40
Cette dernière image est un spécialité céréalière de dessert à la purée ou jus de raisin. La communauté germano-descendante fait des fêtes très bavaroises aussi à Nova Petropolis. On a peine à y croire. Ma collègue Maria Z m’a raconté les tribulations et anecdotes recueillies par son mari pour « Le Monde Magazine » sur le vieux Docteur Mengele, tristement célèbre nazi des camps, réfugié entre ici et Uruguay. Devenu… vétérinaire dans un village. Les habitants, confiants, lui confiaient donc statutairement leurs animaux et se laissaient prescrire des « traitements aux hormones ». L’un d’eux lui a montré de photos, non parues, d’une femme à deux têtes née plus tard. Invérifiable, donc impubliable, et trop dur ausi…
Elle disait aussi, Maria Z, qu’lle avait croisé dans léEtat de Bahia une race de serpent- cobra à double tête, de part et d’autre du corps. Mort en deux minutes garantie. Et d’autant plus redoutable qu’il était capable de se souvenir de vous avoir déjà croisé…

Mais, faute de pouvoir caser ici 189 autres images, il faudra bien s’arrêter
Faute de pouvoir tisser encore d’autres ailleurs enfouis
par le voyageur fugace
Tandis que retentissent les dernières salves
du feu d’artifice de la
Fête des vendanges de Montmartre
de la mi-octobre
après le défilé
rituel

A défaut de fête de la bière périfrontalière au Brésil
Passez donc un jour à la Brasserie la Goutte d’Or
qui depuis quelques années tisse des bières métissées
(au 24 de la rue éponyme)
inspirées par les cultures mixtes
ici comme au Brésil
mais en plus oriental
du côté de Barbès-Roche,
faites avec art
par un Thierry.
Un autre récent reportage
bien parisien,
au meilleur sens
d’une capitale
mêlée

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Enter your email to follow that flow/Pour suivre ce blog

Rejoignez 2 078 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :