Marseille attaque mon coeur

Poster un commentaire

juin 6, 2014 par Parallèles Potentiels

J’aime cette ville dont je gravis mentalement les 7 collines comme autant de succédanés, sucs damnés, de ma Lisbonne de coeur.

image

image

Mais ici, c’est dans les rues crescendo du Panier que je me pique de me pâmer au couchant de ses opéras aperos sur les rochers, a chaque fenêtre de tir de la fortification, le long du Fort Saint-Jean, les gens se tankent avec bouteilles et nonchalance au couchant.
image

.
Les oursins du corail intérieur me restent en bouche a la louche du désir.

Oui Marseille m’est une peine de coeur chatoyant à perpétuité dans les gamins de nos enfances maritimes, au moins le temps des vacances…
image
Ici ce fut fumant, moins de carte postale en vision frontale :
image
image

Et la mer veilleuse illusion : n’importe quel homme sur rocher regardant vers le large est Ulysse de dos…
image
Et Mathias de côté, non cloné, sur la bateau menant aux îles du Frioul, Mucem et Fort Saint Jean en fond.
image
2014-06-05 19.42.45

2014-06-05 19.50.04

2014-06-05 19.51.47

2014-06-05 19.52.20

2014-06-05 19.58.35

2014-06-05 20.00.02

2014-06-05 20.07.16

2014-06-05 20.07.19

2014-06-05 20.10.20

Découvrir Marseille : Site de l’Office ici

2014-05-27 12.32.32
Pardon, celle ci est le plateau du canyon da Fortaleza dans le rio Grande du sul brésilien, mais je la laisse : c’est un autre bon souvenir, de la semaine d’avant…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Enter your email to follow that flow/Pour suivre ce blog

Rejoignez 2 078 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :