Porto Alegre, matchs, vin de Coupe du mundo

Poster un commentaire

mai 25, 2014 par Parallèles Potentiels

Le Beira-Rio, stade de l’équipe Internacional de Porto Alegre, accueillera/a accueilli du 15 au 30 juin 2014 5 matchs de la Coupe du Monde FIFA 2014, après avoir été totalement rénové. Le stade de Porto Alegre où la France jouera contre le Honduras le 15 juin est en cours d’habillage homologué FIFA. Interdit donc, lors de notre passage vers le 24 mai, de faire des photos au milieu du « gazon allemand » (Grama Alemao, nom de la variété) tout doux, qu’Anouk, photographe française, Maria, journaliste-camérawoman italienne installée à Sao Paulo, et moi, effleurons furtivement du bout des doigts, sans nous concerter, avec nos trois collègues de la presse sportive australienne, trop polis pour cela.

image

D’où cette photo avec face de gardien de profil, symbole de l’interdit des images et, de façon symbolique, bien malgré lui, de l’ordre dominant contesté par le mouvement des « Anti-Copa do mundo ». Mais Pourquoi le Brésil n’aurait-il pas droit à sa coupe ? Car c’est la crise, répondent les jeunes, et que ces dépenses seraient mieux pour la Santé ou l’éducation. Bien sûr qu’ils ont raison,, mais maintenant que c’est fait, laissons le Brésil célébrer sa grand-messe cathodique comme ses prédécesseurs ! 3 jours plus tard, le stade Beira Mar de Porto Alegre, comme tous les autres, fut fin prêt !

image

Et la famille au complet des producteurs du vin officiel (dans les trois couleurs) qui nous à reçus, Lidio Carraro est déjà hyper communicante et sincèrement souriante. Ils ont tout pour être heureux, il est vrai.
Lidio Carraro, Rossetti.pg
Leurs 3 vins dédiés, baptisés « Faces », sont de qualité très honorable. Ils n’ont effectivement rien à envier aux vins argentins ou chiliens (le précédent vin officiel du foot brésilien était d’ailleurs chilien).
image
Lidio Carraro, o Vinho Oficial da Copa do Mundo da FIFA 2014™. #LidioCarraro #Faces #VinhodaCopa

Beau rituel footballistico-vinicole, non ? Une petite scène, un podium à petits ballons d’or (comme des balles hors pistolet, façon James bond da copa ?) installé sur une table de la maison modeste où ils nous reçoivent. Ils habitent juste à côté.

Non loin, et pourtant bien loin des show rooms en celliers et maisons grandioses à décorum des grands domaines aux alentours. Comme Miolo, qui fait aussi du bon travail, d’après les dégustations que nous avons effectuées chez eux, ou encore Salton et Jolimont, d’origine française. Et comme en vin effervescent de méthode champenoise (oui, on n’a plus le droit de l’exprimer ainsi, je sais), Chandon (filiale brésilienne ou franchise du Groupe français éponyme) ou Peterlongo, le premier à s’être installé ici en 1897, italien bien sûr, dans une jolie maison art nouveau au style français.

Ce rouge produit à Bento Gonçalves, à 120 kilomètres de Porto Alegre, dans la Serra Gaucha, a été sélectionné (outre ses évidentes qualités intrinsèques à un tel niveau de compétition) pour son audacieux assemblage :

11 cépages : autant que de joueurs dans une équipe !

Variétés : Merlot 28%, Cabernet Sauvignon 22%, Tannat 15%, Malbec 8%, Pinot Noir 7%, Teroldego 5%, Ancellotta 3%, Nebbiolo 3%, Touriga Nacional 3%, Tempranillo 3%, Alicante Bouschet 3%
Ils ont bien sûr été répartis sur le terrain (dessin d’un stade à l’appui)
Vinho Copa do mundo Lidio Carraro
selon leur typicité oenologique par Monica Rossetti, jeune etestimable œnologue d’origine italienne (comme tant de gens ici arrivés de 1860 jusqu’en 1950) en : attaquants, milieu de terrain et défenseurs. Un coup de génie marketing, non ?

Chapeau bas, Monica !

Lidio Carraro, Rossetti.pg

image

Le malbec y joue les gardiens de but…
Un story telling pur jus, bien bâti.
image

A droite, Patricia, fille de la famille, elle aussi volubile en diable. Logique, elle s’est dédiée au marketing et à la com. Son speech s’éternise un peu. Point trop n’en faut. Mais on boit du petit lait avec ce duo de choc tranquille féminin, non ?
Les 2 frères et le père ne parlent pas, eux ils sont plus orientés terrain, avec la vingtaine d’employés. Ils ont aussi acheté du raisin de qualité aux collègues de l’appellation à tour de bras. Pour produire les 600 000 bouteilles de leurs cuvée « Faces » (jeu de mots sur facettes/visages) estampillée fifa, contre 250 à 300 000 en année ordinaire… Voici les proportions en cépages :
FACES TINTO 2012 et 2013: le rouge à 11 joueurs !

Les 11 joueurs/variétés: Merlot 28%, Cabernet Sauvignon 22%, Tannat 15%, Malbec 8%, Pinot Noir 7%, Teroldego 5%, Ancellotta 3%, Nebbiolo 3%, Touriga Nacional 3%, Tempranillo 3%, Alicante Bouschet 3%
Sisteme technique 4 – 4 – 2
( Merlot e Cabernet Sauvignon + Touriga Nacional, Tempranillo, Teroldego, Pinot Noir + Tannat, Nebbiolo, Alicante Bouschet, Ancellotta + Malbec)

FACES BRANCO 2012 et 2013
Variétés: Chardonnay 33.33%, Moscato 33.33%, Riesling Italico 33.33%

FACES Rosé 2013
Variétés: Pinot Noir 50%, Merlot 35%, Touriga Nacional 15%

La dénomination d’origine : D.O. VALE DOS VINHEDOS sétend sur 72,45 Km
Villes: Bento Gonçalves, Garibaldi et Monte Belo do Sul
Surface des Vignobles: 305 ha
Production: 500.000 a 700.000 Kg de raisin
Variétés: Merlot, Cabernet Sauvignon, Cabernet Franc, Tannat, Chardonnay, Riesling Italico e Pinot Noir.
24 maisons de vin dans la D.O

Brésil en tout
82.000 ha total – 10.000 ha de vitis vinifera
330 millions de litres au total

Le vin cultivé dans l’Etat de Bahia a, quant à lui, deux récoltes par an… là, on est vraiment dans du breuvage tropical…

Football & Copa @ Porto Alegre

Brésil côté Sud
Les 31 608 supporters français ayant des billets pour le tournoi commenceront leur voyage à Porto Alegre le 15 juin où les bleus joueront leur premier match contre Honduras, suivi de Salvador de Bahia où ils se mesureront à l’équipe Suisse et Rio de Janeiro où leur adversaire sera l’Equateur.

PORTO ALEGRE
Situé à l’embouchure du Guaíba, Porto Alegre, cosmopolite, verte, diversifiée et moderne possède de nombreux parcs urbains et une offre culturelle riche, avec ses théâtres, centres artistiques, bars et discothèques. Porto Alegre dispose d’excellents équipements pour le tourisme et la détente, mais aussi pour les affaires et tous types d’événements. Elle possède de nombreux hôtels et de grands centres de congrès. Parmi les points forts de la capitale des gaúchos, citons les bâtiments historiques du centre, les quartiers Moinhos de Vento, Cidade Baixa et Bonfim, le parc Farroupilha, le marché public et le jardin botanique. Le stade Beira-Rio est le plus grand de la région Sud du Brésil, avec une capacité de 50 287 spectateurs.

Encadré :
Hormis le Brésil et les États-Unis (chacun recevant le pourcentage le plus élevé de billets disponibles), le pays européen ayant acquis le plus grand nombre de billets à ce jour lors de la dernière phase de vente est l’Allemagne avec 53 583 billets alloués à des fans en partance pour l’événement. Le nombre de billets octroyés aux fans anglais arrive juste en-deçà, avec 53 387 billets, tandis que les supporters français se sont vus attribuer 31 608 billets au total, la Suisse 17 298, les Pays-Bas 14 741, l’Espagne 12 985, la Russie 10 003 et Israël 9 937. L’Italie arrive en dernière position avec 9 539 billets.

Porto Alegre se démarque profondément des autres capitales d’état brésiliennes. Fondée en 1742 par des migrants portugais originaires de l’archipel des Açores, la capitale du Rio Grande do Sul a accueilli des milliers d’immigrants venant du Portugal et de l’Italie, comme de nombreuses villes brésiliennes, mais également d’autres pays européens, en particulier l’Allemagne et la Pologne.

En outre, l’état est confiné à l’extrême sud du Brésil et ses habitants, les Gaúchos, partagent de nombreux traits culturels avec leurs voisins argentins et uruguayens, du folklore musical à la consommation du mate, une infusion également appelée chimarrão.

Porto Alegre se dresse sur la rive est de la rivière Guaíba, à l’endroit précis où se réunissent cinq autres cours d’eau formant le gigantesque Lagoa dos Patos (lac des canards). La ville s’étend sur une superficie de 497 m² et recense plus d’1,4 million d’âmes, sans compter l’agglomération qui représente la quatrième plus peuplée du Brésil avec environ 4 millions d’habitants. Malgré cela, Porto Alegre demeure l’une des villes les plus vertes du pays avec plus d’un million d’arbres.

Le climat est plus doux à Porto Alegre que dans la plupart des autres grandes villes brésiliennes. La température moyenne annuelle est de 19,5°C et les hivers sont rudes, avec des records historiques d’enneigement et de températures en dessous de zéro. Toutefois, les quatre saisons sont très marquées et le mercure peut atteindre 35°C en été, avec une pointe à 45 en février 2014, la plus caniculaire du pays ! La capitale du Rio Grande do Sul peut également s’enorgueillir de posséder l’un des indices de développement humain les plus élevés du pays.

Football
La scène footballistique de Porto Alegre est occupée par deux institutions : le Grêmio Foot-Ball Porto Alegrense, en noir et bleu, et le Sport Club Internacional, en rouge et blanc. Les deux équipes se partagent le cœur des citoyens porto-alegrenses et figurent parmi les géants de l’histoire du football brésilien.

Non contents de dominer la scène locale, le Grêmio et l’Inter ont également un palmarès national et international bien fourni. Le Tricolor revendique notamment deux championnats du Brésil (1981 et 1996), quatre coupes du Brésil (1989, 1994, 1997 et 2001), deux coupes Libertadores (1983 et 1995) ainsi qu’une coupe Toyota (1983). Pour sa part, le Colorado comptabilise trois titres nationaux (1975, 1976 et 1979), une Copa do Brasil (1992), deux Copa Libertadores (2006 et 2010), une Coupe du Monde des Clubs de la FIFA (2006), une Copa Sudamericana (2008), entre autres.

Grêmio et Internacional possèdent chacun leur bastion, l’Olímpico Monumental et le Beira-Rio, qui peuvent contenir plus de 50 000 torcedores et sont situés à environ 2,5 km l’un de l’autre. Les deux clubs sont aussi très respectés pour leurs centres de formation, qui ont vu l’éclosion de Ronaldinho Gaúcho, Emerson, Renato Gaúcho (Grêmio), Falcão, Taffarel et Alexandre Pato (Internacional).

Les Matchs
Le Beira-Rio accueille 5 matches de la Coupe du Monde de la FIFA 2014, après avoir été totalement rénové et relooké aux couleurs FifaCopa qualques jours après notre passage :

15 JUIN
GROUPE E
Estádio Beira-Rio
FRANCE HONDURAS

18 JUIN
GROUPE B
Estádio Beira-Rio
Porto Alegre
AUSTRALIE PAYS-BAS

22 JUIN
GROUPE H
Estádio Beira-Rio
Porto Alegre
RÉPUBLIQUE DE CORÉE ALGÉRIE

25 JUIN
GROUPE F
Estádio Beira-Rio
Porto Alegre
NIGERIA ARGENTINE

30 JUIN 2014
HUITIÈMES DE FINALE
Estádio Beira-Rio
[1G][2H]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Enter your email to follow that flow/Pour suivre ce blog

Rejoignez 2 078 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :