Par ici O beaux jours

Poster un commentaire

mai 18, 2014 par Parallèles Potentiels

Mieux vaut ne pas être un hobo
2014-05-06 18.15.36
plutôt un sous-bobo
un urbain bonobo
pour mieux déguster Paris
des beaux jours revenants
en ami de mai juin
un mois avant le jour culminant du 21
2014-05-17 21.23.22

2014-05-17 21.23.25

2014-05-17 21.23.39

2014-05-17 21.34.59
c’est peut-être un clicheton
que le bonheur d’une butte
de carte postale
mais des fois, qu’est-ce qu’il est bon
donne si bien le ton :
petite splendeurhasard d’arriver pile sur le toit du Perchoir
un café du 14 rue Crespin du Gard
à Ménilmontant
Pile au moment d’y voir une fin de soleil couchant
bien ses sushis
sur la controversée basilique Montmartre
(à laquelle je préfère du basilic le parfum/goût).

Mais bon, puisqu’elle est là,
cete saleté de basilique intégriste dans l’âme,
concédons-lui à perpétuité
qu’elle rend bien dans le paysage rougeoyant
des beaux soirs giboyants
de fête païenne
XXI
de notre bonne vielle
mauvaise vieille
Europe-musée à ciel ouvert
dont les pays-musées
se disputent les records olympiques
d’affluence
de masses
touristiques :

Perfide Albion en tête
contre France Atouts
number two
ou one
(selon les organisateurs)

Mais j m’emballe :
encore un peu et je vais faire un énième article
à la noix
genre « la zenitude
#press 1 for béate
#press 2 for orgiaque

des « teufs sur toits »

C’est cool dans l’idée, les toits
mais quand ils sont en zinc bien pentus
sont quand-même très casse-gueule :
ça ne pardonne pas

Meiux vaudrait se taire dans le non-dire et vice versa :

« Le dire conceptuel le plus eleve consiste a ne pas simplement taire dans le dire ce qui est proprement a dire,mais a le dire de telle sorte qu »il soit nomme dans le non-dire:le dire de la pensee est un taire explicite.Ce dire-la correspond aussi a la plus profonde essence du langage lequel decoule du silence.En tant qu »explicite-le penseur,a sa maniere et selon son espece,passe au rang du poete dont il demeure tout de meme eternellement separe,comme le poete l »est du penseur. « Autour du heros,tout se fait tragedie,autour du demi-dieu,tout se fait jeu satyrique;et autour du dieu,tout se fait,comment dire?peut-etre monde? »
Martin Heidegger in « La position fondamentale metaphysique de Nietzsche,
l’Eternel Retour du Meme,Nietzsche I »

Faut voir…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Enter your email to follow that flow/Pour suivre ce blog

Rejoignez 2 081 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :