Particules fines assassines, qu’en faire ?

Poster un commentaire

mars 12, 2014 par Parallèles Potentiels

Particules fines assassines ?

Rongez ces barreaux

que je ne saurai avoir

dans mon espace de vie !

Qu’en faire ? Les faire revenir à feu doux

avec de petits oignons caramélisés :

Nous.

Comment dire non, merci

aux innommables innombrables

particules fines qui reviennent en pic en capitales

avec le premier bleu anticyclonique de printemps

d’un début mars ou mai

faisant de vous

un marsouin sans joie ni juin

résigné

Tant pis s’il pique, le printemps

2014-03-10 14.02.11

impavide, d’un pas vide se résigner ?

Entourloupe urbaine assassine :

Tant pis s’il pique, le hérisson du temps qu’il fait

Il y aura de + en +

(infâme crescendo)

un lourd prix à payer

pour jouir d’exister

en cet air

d’

innocence perdue,

à reconquérir

Même pour le beau temps.

En plus des crises remixées par le Grand capital

qui a besoin de se purger

pour mieux se remettre en scène

de miroirs aux alouettes

En plus des Bitcoins piratés

comme de vulgaires jetons

sans contrôle de croupier

par des hackers

les doigts dans le nez

En sus de tout ce qui précède

En corps un prix à payer :

ardemment désiré, il vous consumera,

le beau temps

Tant pis s’il pique

On vous déconseille par voie Airparifique

toute activité de dépense physique.

Et l’air dans le RER ?

On ne vous en parle même pas

pas plus que celui des ventilations périphériques

où il y a un hic

(Force/ment)

On se contente de pieux conseils tels que

« ne sortez pas les vieux, les bébés et les malades »

plutôt que d’interdire en ville camions et antiques motorisations

La force/farce des lobbys me consterne

ils ont toujours le dessus

2014-02-14 18.55.44

C’est d’un déprimant…

Suis-je crypto paranoïaque,

conspirationniste en disant cela ?

Je crains que non.

On est condamné à la ville

à son cycle de maladies pulmonaires viles

à n’être que la cohorte humaine

des futures études scientifiques

à l’échelon d’une vie/ville

Même roulant à vélo

On y est soumis

Bien avant d’être croulant :

La vie en  grande ville est sans espoir de rémission

sans remise de peine

En résumé :

Prière de ne pas haleter

Parenthèse ouverte : la pollution en chine devient de plus en plus
effrayante, j’en avais parlé dans mon post et article sur Pékin.

Pour info, à Paris, quand on atteint (comme en ce début mars 2014) le seuil de 100 d’émissions de PM10, les fameuses particules fines, le périph est ralenti.

En Chine lors de certains pics en novembre, décembre 2013, janvier et février, de nombreuses villes oscillent entre 500 et 600, alors que leur application de mesure de la pollution (consultée par beaucoup d’habitants de moins de 35 ans, me confiait ma guide pékinoise) s’arrête à 500 !

On imagine la nocivité exponentielle : 25 fois plus que la norme recommandée…

On est donc à 4 à 6 fois de plus qu’à Paris et en France ces jours ci (12 mars : 96, 13 mars : 106, indice très mauvais), ainsi que dans la moindre ville de plus de 10 000 habitants, ou100 000 si je me trompe.

Parenthèse fermée

Redevenir hâlé l’été ?

N’y songez point

sinon, cancer du lapin

Pas de pot !

Que faire ?

Se faire bonze himalayen

le teint carotte en moins ?

Comment ronger ses invisibles barreaux

aériens qu’on ne saurait avoir

ni tolérer longtemps ?

Rongez ces barreaux étouffants

que je ne saurais avoir !

2013-06-28 16.28.10

D’où

cette

Ode paroxystique :

Liquidez les Centraliens

s’ils ne trouvent pas

rapide/ment

les technologies appropriées

restant à inventer…  MEL_HALSMAN_Philippe_Cocteau lArtiste multidisciplinaire 1949 (c) 2013 Philippe Halsman Archive Magnum PhotosHAP1954007W000021C

Sinon ?

On sera tout juste bon

à se ronger,

à se ranger

dans le tiroir

des espèces

qu’on aura fait disparaître

enfin, bon, c’est le printemps,

tant mieux, à pic

Tant pis s’il pique

la gorge

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Enter your email to follow that flow/Pour suivre ce blog

Rejoignez 2 078 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :