Cinq cousines pleine lune

Poster un commentaire

août 21, 2013 par Parallèles Potentiels

2013-08-20 20.54.24 2013-08-21 13.31.35 2013-08-27 15.03.40 2013-08-23 16.08.31 2013-08-23 16.09.17 2013-08-23 16.10.10 2013-08-24 19.46.37 2013-08-24 19.46.43 2013-08-24 19.46.52
Mûres mûres ramassées au pied des éoliennes dernière génération à Sijean et thym stocké pour l’arrière saison.

2013-08-21 13.31.35

Fenouil sauvage, lampions du samedi précédent, un 17 août de fête au village. Traces accumulées du petit infini qu’est une vie humaine. Cette succession de jours et de nuits par dizaine de milliers. Soyons larges : quand on aime, on ne compte plus !

50 étés et printemps valent 50 000 Supernovae au barème du vivant.

Au pied du figuier prendre son temps.

Et même la peraînėe compensant par des caprices agaçants

pour exister entre deux maillons accepter.

Elle coud de très jolies robes pour broder son vivant

d’inflexions intangibles.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Enter your email to follow that flow/Pour suivre ce blog

Rejoignez 2 080 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :