Grain galet La mer me roulera

Poster un commentaire

décembre 3, 2012 par Parallèles Potentiels

Grain galet

La mer me roulera

Les femmes. On les aime. Elles reproduisent les êtres comme fleurs au printemps. Elles ont besoin de manger des légumes. Et d’hommes bonne pâte, voire ronds. Pas comme moi.

Sine die, ajourner le réel. Ne pas l’assujettir à l’ordre du jour.

Je suis mon sujet. Mais pas trop.

Ca sent le poireau au Rez de chaussée. On devrait supprimer une odeur pareille. Ai-je envie de devenir un vieux poireau ?

Airparif confirme enfin en 2012 mon intuition expérimentale : un parisien voit son espérance de vie réduite de six mois. S’il fume, en plus des particules fines dues à la pollution, la diminution est de 6 ans. S’il fume des peaux de bananes, de 66 ans. S’il abuse des macarons sur la durée, de 666 ans. Mieux vaut ne pas naître. Et Pourtant.

Une capsule de temps, enfermés à 62 pendant 48 heures. Tenter d’échapper à cette crapule de temps vous transformant en crapaud à longue espérance de vie crapotante.

Y’en a, sous le capot du temps.

Le temps a quand même un sacré pouvoir d’absorption. Mais j’ai signé un Pacte avec lui, sans passer par la case Faust: c’est mon tampacs, tampon à temps.

Jasmin, bergamote, fleur d’oranger et verveine teintée de vétiver. Espoir d’aéroport pour utopie de partance portante, verveine au retour, voire tilleul, mais plutôt menthe safranée citron mêlée à de la mélisse mélasse de souvenirs portant beau.

Mélasse de souvenirs 2 Un thé d’avril à la cardamone en Jordanie, un jour de crève,  du côté du Wadi Rum. Nuit en tente courant d’air, attente du sommeil. Guacamole fortement teinté de coriandre dans un jardin. Modestes exploits en Velib sur des buttes, liberté de déambuler, points retraite en déroute.

J’ai découvert le citron caviar australien ou néo-zélandais, un zélote fruité à 200 euros le kilo. Des bébés kiwis, en réalité une plante chinoise produisant un fruit à même saveur, mais identité dissemblable. Commercialisé à Rungis depuis avril 2012.

Personne n’est personne sinon les tentacules d’un hétéronyme. Anonyme byzantin, va pour un arrière-goût de thym, de bergamote de terre, de citron caviar. Qu’on nous laisse nous agiter en paix.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Enter your email to follow that flow/Pour suivre ce blog

Rejoignez 2 078 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :